logo éditeur laurence lemaire
journaliste - photographe
accueil           l'Hebdo           Contact
ligne rouge

le groupe Wu Nu Shan
"le Vin, le Rouge, la Chine"

Clos des Quatre Vents, Margaux
Château Tayac Plaisance, Margaux
Château Bonneau, Avensan
Bordeaux Z, Soussans

En Chine, il y a une société d'État pour chaque province, qui gère l’Energie et investit dans les sources énergétiques : électrique, éolienne, thermique et solaire. LEC Liaoning Energy Investment a été fondée en 1985 par le gouvernement populaire de la province de Liaoning ; elle est présidée par He Jianyong.
Devenue une filiale de LEC en 2001, Wu Nu Shan, présidée par Jing-Tong Ma, possède un domaine viticole en Chine qui produit du Vin de glace. Le 20 février 2014, elle a acheté les propriétés de Luc Thienpont, soit 48 hectares avec sa forêt et ses stocks. Ces domaines réunissent 3 châteaux pour 5 vins.


A 62 ans, le belge Luc Thienpont avait décidé « de lever le pied en douceur ». Ses raisons invoquées pour la vente de son domaine sont financières et plus particulièrement fiscales : il est père de six enfants et n’aurait pas pu assumer la succession pérenne du vignoble dans les prochaines années. Les frais de donations et de successions en France sont trop élevés. Luc Thienpont conserve 1% des actions pendant deux ans. Il a vendu sa compagnie de négoce SARL Thienpont à une autre personne.
Wunushan est un des seuls investisseurs en bordelais à être déjà viticulteur professionnel avec son Vin de glace. Il n’est pas un investisseur industriel. « Investir dans un vignoble n’est pas un achat immobilier, me dit Lina Fan, la directrice des domaines ; ici, tous les ans, il faut travailler, produire, se remettre en question. Ce n’est pas un stock de richesses. Nous avons cherché longtemps un vignoble de qualité. Après cinq voyages avec les membres du groupe nous avons sélectionné les domaines de Luc Thienpont qui ont un bon potentiel. »

Le Vignoble des Quatre Vents réunit 7 hectares dans la prestigieuse appellation Margaux pour produire 3 vins : Clos des Quatre vents, sur 1,2 hectare entre les communes de Margaux et Soussans est une cuvée prestige ; c’est un vin appelé vin de Garage bien noté depuis des années. La Villa des Quatre sœurs, sur 1,4 hectares à Soussans est son second vin. Château Tayac Plaisance a 3,5 hectares en 3 parcelles entre Soussans et Tayac. « Leur vigne a de 60 à 90 ans ; elle est fragile mais subtile. Nous avons revu les parcelles pied par pied, les porte-greffes et les cépages car ces vieilles vignes avaient des ceps mélangés. Il ne s’agit pas d’arracher pour replanter mais plutôt de réduire la production vers 5 à 7000 bouteilles par an. Pour faire le meilleur ! »
La salle de dégustation et le salon sont ouverts ainsi que 5 chambres d’hôtes et un appartement familial face à la piscine et aux vignes.
C’est le premier achat chinois d’un vignoble en appellation Margaux.

Bordeaux Z n’a pas le nom de ‘’château’’: c’est une parcelle de 8,5 hectares de vignes en bordure de la Gironde sur la commune de Soussans ; juste à la limite de l’appellation Margaux il est en appellation Bordeaux supérieur car son sol est argileux et non graveleux. Jeremy Lurton lui impose les mêmes règles et codes qui s’appliquent aux ''châteaux''.
En 1979, Luc Thienpont avait quitté sa Belgique natale pour prendre en charge les vignes du château Labégorce Zédé à Margaux ; il les a vendues à Hubert Perrodo (cf le chapitre de château Marquis d’Alesme) mais il avait gardé une parcelle qu’il a nommé Z en souvenir de son Zédé.

Château Bonneau est une propriété de 26 hectares avec un vignoble de 10 hectares en appellation Haut-Médoc. Il est à 9 kms à l’Ouest du village de Margaux.
Début 2016, il sera remis en état et modernisé, sa tour d’origine sera rebâtie, puis il sera ouvert au public. Son vin était classé Cru Bourgeois mais Luc Thienpont n’a pas respecté le cahier des charges de cette Alliance. Le château a une histoire régionale intéressante avec des vignes de 30 ans et Lina Fan mettra les moyens nécessaires à un futur reclassement. « Ce vin s’adapte bien à notre marché ; son volume de production est bien plus rentable que notre vignoble de Margaux qui est petit et cher à exploiter.» L’œnologue choisie par Jeremy Lurton est la jeune Céline Mesure.

Lina Fan est la directrice générale des domaines de Wunushan. Elle est la veuve de Peng Wang, décédé en décembre 2013 avec le nouveau propriétaire chinois et l’ancien propriétaire français de château de La Rivière (cf son chapitre). Lina vit en France depuis 17 ans ; elle a étudié en Champagne, elle a réussi ses brevets viticoles à Tours puis celui de l’Inseec à Bordeaux. Ensuite, Lina a assisté Shou-Rui Wu qui a acheté château de Pic en mai 2013.
A Margaux, Lina gère le commercial, le marketing et la communication. Le directeur technique est Jeremy Lurton (photo) ; il est assisté du maître de chai et de 6 personnes. Depuis le millésime 2013, l’œnologue est Eric Boissenot. « Nous relançons la communication sur ces vignobles et développons notre marque à l’International, ajoute Lina Fan. Je rassure les anciens clients car seulement 20% de la production sera vendu en Chine. »

Lurton Chine

SCEA Vignobles des Quatre vents Route de Campion 33460 Margaux Tél : + 33 (0) 5 56 58 97 90 fan.lina@clos4vents.net
La SARL Grands vins des Quatre vents est la maison de négoce créée pour la vente, en Chine et à l’international, de sa production et d’autre Grands crus.

Avec Lina Fan, nous dégustons du thé de Pu’Er, délicieux.
Elle m’explique le Vin de glace, un vin de couleur blanche comme le Sauternes : « Notre marque chinoise Wunushan et sa propriété se trouvent dans la province de Liaoning, à la frontière de la Corée du Nord et de la Chine. Elle produit un des meilleurs vins de glace en Chine. Le cépage puis la technique viennent du Canada. Le climat de notre région se prête bien à ce vin : nous sommes à 300 kilomètres de la mer avec un sol calcaire et argileux (très différent de la région Ouest de la Chine pourtant à la même latitude).Il fait très froid l’hiver (- 25° en moyenne), chaud et humide l’été. Avec les pluies et la chaleur de juillet et août (+ 35°), nous devons combattre les maladies et traiter les plantes. Ce cépage canadien est résistant comme notre cépage sauvage coloré et acide. Nous sommes entourés de montagnes et nous devons travailler à la main. Nous avons 500 hectares de vignes mais la production de vin de glace reste petite : comme nous pressons le jus, il ne reste que 20%. La vendange se fait fin novembre, début décembre. Les raisins doivent impérativement être gelés sur le pied et nous vendangeons à 4 heures du matin ; puis nous avons 2 heures pour presser le raisin avant qu’il ne dégèle, avant que la température soit supérieur à - 8° : plus froid il y aura trop peu de jus, après il y aura trop d’eau. »
Ce vin de qualité est cher car le coût de reviens, vous l’aurez compris, est élevé. Il s’adapte bien à la nourriture chinoise du Nord, et sur nos fromages; il est moins sucré que le Sauternes, plus acide et frais. Il est apprécié des femmes occidentales.
Lina Fan a assisté Wunushan depuis le début pour trouver un vin rouge de qualité, qui complétera sa cave pour une même clientèle.

Chine Margaux

Photos : Lina Fan et Jeremy Lurton © Laurence Lemaire. Chai à Margaux © fabienbouchereau.com


L’histoire viticole des Thienpont a commencé en 1842 avec une entreprise de négoce de vins dans les Ardennes flamandes. Aujourd’hui, cette famille de viticulteurs est présente dans des dizaines de domaines, en tant que propriétaire ou gérant, et avec sa Maison de négoce.
Luc Thienpont a été consul de Belgique à Bordeaux pendant 12 ans, jusqu’à la fin 2011. « Je suis fier de mes origines. Mes six enfants sont nés en France, mais ils ont tous la nationalité belge

Alain Juppé Editorial
Sommaire
Préface
Michel Rolland : le Nez, le Goût, le Climat
Bois et vin
Agence immobilière Maxwell-Storrie-Baynes
Inlex contre la contrefaçon
Château de La Rivière

ligne rouge